Quel type de lecteur d’affichage numérique devrais-je utiliser?

Rob Côté | 1 November 2019

La plupart des exploitants de réseau optent pour un ordinateur fonctionnant sous Windows ou Linux pour combler leurs besoins en affichage numérique, mais il existe aussi d’autres options. Les boîtiers Android, le système d’exploitation Chrome OS et les systèmes sur puce sont tous imposés comme des plateformes à part entière ces dernières années. Ils ont trouvé des débouchés auprès des propriétaires et des exploitants de réseau d’affichage numérique.

Vous vous demandez quelle option vous convient le mieux? Nous avons préparé l’aperçu suivant pour vous aider à prendre une décision.

Ordinateurs fonctionnant sous Windows ou Linux

Utilisations les plus appropriées : Réseaux d’affichage numérique comptant 25 écrans ou plus | Réseaux centrés sur la publicité et réseaux extensibles | Diffusion de contenu en format 4K ou 8K

AVANTAGES

Les ordinateurs sont la norme pour différentes raisons en ce qui a trait aux lecteurs d’affichage numérique.

Pour commencer, ils peuvent être aussi puissants qu’on le souhaite. Bien que de nombreuses entreprises de matériel informatique proposent des lecteurs d’affichage numérique basés sur des ordinateurs, rien n’empêche un propriétaire de réseau d’assembler une solution personnalisée dont les spécifications répondent aux besoins de son réseau. Vous exploitez un réseau d’affichage numérique peu complexe? Optez pour des composants abordables. Vous devez être en mesure de faire défiler du contenu en format 4K, d’intégrer des flux de données externes, ou d’offrir une expérience interactive? Dépensez un peu plus pour une puissance de traitement accrue.

Les ordinateurs offrent aussi une convivialité et une extensibilité inégalées. Les systèmes d’exploitation comme Windows et Ubuntu sont pris en charge par la plupart des principaux éditeurs de logiciels d’affichage numérique. Ils sont également pris en charge par la plupart des entreprises qui proposent des services infonuagiques ou des services de mesure d’auditoire, dont les propriétaires de réseau peuvent avoir besoin. Cela revêt une importance particulière pour les réseaux qui ont l’intention de diffuser de la publicité. Des capacités de suivi de données et d’établissement de rapports sont essentielles pour libérer la pleine valeur des stocks d’affichage de ces réseaux.

A crowd of people walking through an Italian train station. Overhead is a large digital sign displaying an ad.

Les réseaux qui présentent une grande proportion de messages publicitaires, comme celui de la Grandi Stazioni, nécessitent de puissants lecteurs d’affichage numérique fonctionnant sur des ordinateurs

Pour terminer, les réseaux exploités à l’aide d’ordinateurs offrent aussi un autre avantage important à leur propriétaire : ils ne dépendent pas d’une plateforme en particulier. Par conséquent, si un exploitant de réseau n’aime pas le logiciel d’affichage numérique qu’il a choisi, il peut le remplacer par un autre logiciel. Les lecteurs qui utilisent des systèmes d’exploitation non standards n’offrent pas toujours cette possibilité.

DÉSAVANTAGES

Les principaux inconvénients des ordinateurs sont leur coût élevé et leur complexité. Les lecteurs d’affichage numérique haut de gamme requièrent des composants coûteux, ce qui fait en sorte que les grands réseaux qui nécessitent une importante puissance de calcul sont très coûteux à mettre en place et à entretenir. En termes relatifs, il faut aussi plus de travail pour installer les lecteurs et les relier aux écrans sur un réseau que pour installer des systèmes intégrés.

En outre, l’utilisation d’ordinateurs peut complexifier les activités de maintenance. Les exploitants de réseau qui choisissent cette solution doivent s’assurer de maintenir leurs systèmes d’exploitation à jour pour profiter des fonctionnalités et correctifs de sécurité les plus récents. Il n’est pas rare que les fabricants de matériel informatique cessent de produire d’anciens composants. Si un composant d’un lecteur fonctionnant sur un ordinateur cesse de fonctionner après quelques années d’utilisation, il se peut qu’il ne soit pas possible de trouver un composant de remplacement compatible. Une reconstruction substantielle ou un remplacement complet pourrait alors s’avérer nécessaire.

Perspectives générales

Les solutions de remplacement s’affinent de plus en plus, si bien qu’elles pourraient bientôt s’avérer intéressantes pour les réseaux de grande taille et les réseaux en expansion. D’ici là, grâce à leur puissance et à leur souplesse, les écosystèmes fondés sur des ordinateurs continueront d’offrir les meilleurs résultats possible pour les projets d’affichage numérique les plus exigeants.

Affichage à l’aide d’un système sur puce (Internet des objets)

Utilisations les plus appropriées : Configurations d’affichage simples | Exigences minimales en matière d’extensibilité | Prise en charge des réseaux de toutes tailles

AVANTAGES

Est-il vraiment nécessaire d’utiliser des lecteurs dans un réseau d’affichage numérique? Les écrans de type « système sur puce » (affichage numérique basé sur l’Internet des objets, ou IdO), tendent à démontrer que non. Avec cette technologie, un jeu de puces inclus dans l’enseigne numérique héberge le logiciel d’affichage qui diffuse le contenu à l’écran.

Il s’agit d’une solution simple et élégante, qui permet aux propriétaires de réseau d’acheter un seul appareil rassemblant écran et lecteur. Cette approche peut réduire les coûts associés au matériel, ainsi que le temps et les coûts d’installation. Elle peut même faciliter le dépannage des problèmes qui surviennent, car le matériel à l’intérieur d’un ensemble d’enseignes utilisant un système sur puce est standard.

A chip on a circuit board. This chip represents an idea of what SoC chips might look like inside of an SoC digital signage display

Cette technologie permet d’exécuter le logiciel de gestion du contenu directement dans l’écran, sans qu’un lecteur soit requis

DÉSAVANTAGES

Le principal inconvénient des systèmes sur puce est qu’ils se révèlent moins flexibles qu’un lecteur externe. Un système sur puce est susceptible de convenir pour la plupart des projets d’affichage numérique, mais pourrait avoir de la difficulté à répondre à certaines exigences des grands réseaux. Avant d’acheter des enseignes utilisant un système sur puce, les propriétaires de réseau devraient s’assurer que celles-ci prennent en charge toutes les fonctionnalités dont ils ont besoin.

Perspectives générales

Il existe un nombre croissant d’options pour les propriétaires de réseau qui souhaitent se procurer des enseignes utilisant des systèmes sur puce : Samsung propose des enseignes numériques qui jumellent un système sur puce au système d’exploitation Tizen, LG propose des écrans fonctionnant sous WebOS, et d’autres concurrents tentent aussi de se tailler une place sur le marché.

En définitive, on peut s’attendre à ce que ces produits offrent un rendement comparable à celui d’autres lecteurs bon marché, comme les boîtiers fonctionnant sous Chrome OS ou Android. Le principal avantage offert par les systèmes sur puce est le soutien accru dont ils bénéficient de la part des fabricants d’enseignes et des éditeurs de logiciels. Rappelez-vous que ces systèmes conviennent aux réseaux relativement simples, mais qu’ils ne sont probablement pas assez puissants pour les réseaux devant diffuser beaucoup de publicité, ou du contenu complexe.

Dispositifs Chromebit et boîtiers Chrome

Utilisations les plus appropriées : Réseaux d’affichage numérique comptant moins de 25 écrans | Contenu constitué d’images ou de vidéos de base (1080p ou moins) | Projets d’affichage numérique à faible budget

AVANTAGES

Les dispositifs Chromebit et les boîtiers Chrome sont devenus fort populaires dans le monde de l’affichage numérique pour de bonnes raisons. Pour commencer, ils sont abordables, coûtant entre 100 $ et 400 $. Ils prennent aussi en charge les médias en format HTML5 de façon native, offrant notamment des fonctions de lecture d’animations, de dimensionnement réactif, ainsi que d’autres avantages pour l’affichage numérique.

Les dispositifs Chromebit et les boîtiers Chrome sont des ordinateurs fonctionnant sous Chrome OS, le système d’exploitation à croissance rapide centré sur le navigateur de Google. Dans le cas des dispositifs Chromebit, le système d’exploitation est stocké sur ce qui ressemble à une clé USB surdimensionnée. Pour leur part, les boîtiers Chrome s’apparentent plutôt à des lecteurs multimédias conventionnels.

A Chromebit on a white background. It looks a lot like a black USB stick, only larger and with a USB port and power port included. These devices are popular among network operators looking for inexpensive digital signage.

Le dispositif Chromebit est une solution répandue pour l’exécution de logiciels d’affichage numérique sur Chrome OS

Le secret de leur utilité dans le domaine de l’affichage numérique est le mode « kiosque » de Chrome OS, qui permet l’exécution d’une seule application. Ce mode ouvre une fenêtre qui remplit l’écran, en plus de bloquer l’accès aux menus et aux options du système d’exploitation. Il s’agit d’une fonction prête à l’emploi qui permet de transformer l’appareil en affichage numérique, et qui fait cruellement défaut sur les plateformes comme Android. En bâtissant un réseau d’affichage numérique sur Chrome OS, vous pouvez profiter de mises à jour régulières, d’une sécurité accrue et de nouvelles fonctionnalités au fil du temps.

Notez que l’accès à cette fonctionnalité nécessite le paiement de frais de licence de 35 $ ou plus. Des frais de licence supplémentaires doivent aussi être payés pour accéder aux fonctions de gestion à distance. Celles-ci permettent aux utilisateurs de contrôler leurs périphériques Chrome OS connectés à Internet, de n’importe où dans le monde.

DÉSAVANTAGES

Le principal inconvénient de Chrome OS pour l’affichage numérique concerne aussi les restrictions matérielles. Les appareils Chrome n’offrent souvent que 2 Go de mémoire vive et 16 Go d’espace disque, ce qui est loin d’être suffisant pour la plupart des projets d’affichage numérique. Vous constaterez également que certaines des meilleures plateformes d’affichage numérique ne prennent pas en charge Chrome OS, ce qui limite les options en ce qui a trait aux logiciels.

Perspectives générales

Malgré ces lacunes, Chrome OS est tout à fait capable de faire fonctionner efficacement un réseau d’affichage numérique de petite taille. Si vos besoins sont peu complexes, mais que vous devez être en mesure de gérer et de mettre à jour votre réseau à distance, il peut s’agir de la meilleure option.

Lecteurs Android

Utilisations les plus appropriées : Petits réseaux d’affichage numérique très simples | Contenu avec une résolution de 1080p ou moins | Projets d’affichage numérique à faible budget

AVANTAGES

Les lecteurs Android consomment peu d’énergie, ont tendance à être abordables et proposent souvent des spécifications assez convenables. À spécifications comparables, un propriétaire de réseau économiserait probablement sur le prix d’achat par lecteur en optant pour des lecteurs Android plutôt que pour des lecteurs exécutés sur des ordinateurs. Les lecteurs Android sont faciles d’utilisation : il suffit de les brancher, d’y charger le logiciel d’affichage numérique voulu et de commencer la diffusion de contenu.

A small black media box with a remote on top. Android boxes used to power digital signage often look similar to this.

Les boîtiers Android sont une solution d’affichage numérique peu coûteuse

DÉSAVANTAGES

Le système d’exploitation Android n’est pas vraiment conçu pour être utilisé à des fins d’affichage numérique; il n’offre aucune fonction comparable au mode kiosque de Chrome. Dans les lecteurs d’affichage numérique existants basés sur Android, des modifications personnalisées doivent être apportées au système d’exploitation afin que celui-ci puisse être utilisé pour l’affichage numérique. Puisque ces modifications requièrent un investissement en temps et en ressources, la plupart des fabricants ne prennent pas la peine de mettre à jour leurs produits. Il suffit d’effectuer une recherche en ligne pour constater que bon nombre de lecteurs Android utilisent un système d’exploitation antérieur de trois ou quatre versions à la plus récente version. Cela peut poser un risque accru pour la sécurité.

Les lecteurs Android ont aussi tendance à être de simples produits grand public commercialisés sous une nouvelle marque, avec un système d’exploitation et des applications modifiés. Ils ont tendance à être davantage sujets aux défaillances, ce qui peut entraîner des coûts de maintenance plus élevés au fil du temps par rapport à d’autres options de lecteur. La configuration matérielle de ces lecteurs n’est pas à la fine pointe; ils ne sont donc pas adaptés aux réseaux les plus exigeants.

Perspectives générales

Un bon lecteur Android convient surtout aux réseaux pour lesquels les exigences en matière de contenu sont relativement simples, comme les systèmes d’affichage utilisés pour les menus de restaurant ou dans les écoles de petite taille. Si vous êtes en mesure d’assurer un bon fonctionnement de vos réseaux en utilisant des clés USB branchées à des ordinateurs consommant peu d’énergie, il y a fort à parier que vous apprécierez les lecteurs Android. Cela dit, pour les réseaux complexes ou les réseaux axés sur la publicité, un choix différent s’impose. Êtes-vous en train de mettre en place un réseau d’affichage numérique? Demandez un essai gratuit de notre logiciel d’affichage numérique dès aujourd’hui!